Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juin 2007

Dans notre monde d’aujourd’hui, il est difficile de participer à un chantier international sans abandonner son travail. Intrepid travel a développé un certain nombre de projets communautaires qui visent à apporter une vraie différence et une contribution positive.

Dans la ville de Phyang, des amis locaux et guides ont vu leurs vies menacées ces deux dernières années par des inondations brutales qui ont détruit les maisons, les récoltes et le bétail. Avec les chefs de village, nous avons établi ensemble des plans pour construire un hall communautaire et pour travailler auprès des personnes locales. Aucune qualification en bâtiment n’est exigée – juste un sens de l’humour et la communauté. Vous serez hébergés par les familles locales, vous apprendrez la culture locale, la vie au Ladakh et l’importance du bouddhisme.

C’est un voyage unique. Lorsque la construction sera terminée, vous aurez la chance de faire un trek avec les guides avec lesquels vous aurez travaillé. Une expérience de voyage puissante et émotive.

Source : Travels with a purpose

Publicités

Read Full Post »

Pour la première fois, des sites historiques sont gravement menacés par le réchauffement climatique, affirme le World Monuments Fund , qui a publié hier à New York la liste 2008 des 100 sites et chefs-d’oeuvre de l’architecture en péril dans le monde.

«La liste 2008 des 100 sites et monuments en danger dans le monde montre clairement que l’activité humaine est devenue la plus grande menace pour notre héritage culturel», a affirmé ce fond privé américain, fondé en 1965 pour protéger le patrimoine culturel.
Le World Monuments Fund cite «les conflits politiques, le développement industriel et, pour la première fois, le changement climatique».

au Bangladesh et en Inde, les pluies et les inondations abîment les cités médiévales de Sonargaon-Panam City et de Leh, dans la région du Ladakh.

Source : Le Devoir

Read Full Post »

 Air Deccan, la plus florissante compagnie Low Cost de l’Inde, a annoncé en avril dernier le lancement d’une nouvelle ligne entre Delhi et Leh, la capitale du Ladakh. Le service a commencé le 23 mai avec un A320 de 180 places sur ce vol.

Le vol quotidien devrait quitter Delhi à 5 h 20 et atterrir à Leh à 6 h 50. Pour le retour, le vol devrait quitter Leh à 7 h 20 et atterrir à Delhi à 8 h 40.

Air Deccan a aussi déclaré qu’il avait offert une tarification dynamique sur la totalité des sièges, avec des prix commençant à zéro roupie (plus taxes et frais de surcharge).

Une bonne nouvelle pour les trekkeurs désireux de se rendre dans l’Himalaya indien.

Source : Aviation & Aerospace

Read Full Post »

L’association des tour-opérateurs du Ladakh (ALTOA) proteste contre la mise en place d’un permis d’ascension contraignant pour les sommets dépassant 5 500m d’altitude. En pratique, cette mesure se révèle inapplicable en raison des altitudes élevées.

L’Indian mountaineering foundation (IMF) a annoncé fin mars l’ouverture de 113 nouveaux sommets dans l’Himalaya indien pour doper la fréquentation des trekkeurs et des alpinistes. A cette occasion, une nouvelle procédure d’obtention du permis d’ascension a été mise en place. Dorénavant, pour tout sommet dépassant 5 500m d’altitude, il faudra passer par l’IMF, habilitée à délivrer un permis sous deux à quatre semaines. Plus besoin donc d’établir un visa spécifique (« X » visa), un simple visa touristique suffit. En revanche, les délais posent problème, notamment aux Kadakhis.
De nombreux sommets entre 5 500m et 6 500m d’altitude sont situés sur des itinéraires de trekking à une journée de route de Leh et quatre ou cinq heures du camp de base. Et vous devez vous y prendre trois mois à l’avance pour gravir ces montagnes, qui se grimpent en quatre heures ! protestent P.T. Kunzang, le vice-président de l’association des tour-opérateurs du Ladakh (ALTOA). Auparavant, le « X » visa pouvait s’obtenir en trois ou quatre jours depuis Leh.
L’autre point qui prête à polémique est le nombrte de sommets ouverts au Ladakh qui s’élève à 14. Un chiffre faible comparé aux 50 pics ouverts dans les régions de Gharwal-Kumaon, et 44 en Himachal Pradesh. L’altitude moyenne des implantations humaines au Ladakh se situe entre 3 000 et 6 000m, les bergers conduisant leurs animaux entre 5 000 et 6 000m d’altitude en été. Outre le fait que de nombreux cols dépassent l’altitude de 5 500m fixée par l »IMF, les sommets à cette altitude ne sont que de simples collines. Fort logiquement, l’ALTOA demande donc que cette barrière symbolique de 5 500 m soit relevée à 6 500 m au Ladakh, pour préserver l’attractivité du lieu pour les trekkeurs-alpinistes, comme pour les simples touristes désireux de goûter à l’ivresse des cimes.

Source : Trek Magazine – n°91 – Juin 2007 – page 12.

Read Full Post »