Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2007

SHGUne grande diversité de produits fins et chauds en laine

Les femmes transforment les laines de moutons et de yaks, aussi bien que le précieux et célèbre pashmînâ .
Selon la matière première disponible dans le village et les traditions de la région, elles créent une grande variété de produits, tels que : chapeaux, chaussettes, chandail, châles, cache-nez, tapis, chaussures locales, vestes locales, sacs…

Les conceptions sont faites la plupart du temps à grâce aux laines de différentes couleurs (blanc, gris, noir) et tricotés en teintures naturelles . Vous trouverez ces produits avec le logo commun de SHG.

Un choix de plats naturels et savoureux, préparé dans la tradition ladakhie

Dans la marque du projet, les femmes élaborent des produits délicieux et sains, faits à partir des ressources locales et moissonnées dans les villages…

Découvrez et appréciez la tradition ladakhie :

– L’abricot, le trésor de fruit du Ladakh…

Les abricots secs, riches en goût et en énergie
La confiture d’abricot, au goût fruité naturel pour un déjeuner complet

– Produits sains de l’argousier, riches en vitamines et antioxydants
L’argousier (rhamnoïdes L. de Hippophae) ou tsestalulu est un petit buisson qui donne les baies oranges mûres en septembre au Ladakh. Ces baies sont parmi les plus nourrissantes et riches en vitamines de fruits de tout le royaume végétal. Les fruits, les feuilles et les graines contiennent une concentration élevée de vitamines C, A, B1, B2 et E, et ont une activité antioxydante de 93%. Tous les produits dérivés des baies de l’argousier – confiture, jus, thé, huile, etc. – ont des propriétés de régénération et de protection.

Jus de Tsestalulu, pour se recharger après de longues marches et pour vivre sainement
Thé de Tsestalulu, pour devenir serein

Source (en anglais) : geres.india

En savoir plus

Publicités

Read Full Post »

A Phrasebook for Learning Ladakhi by Rebecca Norman.
Published By: Melong Publications of Ladakh (2001).
Email: melong1@sancharnet.in

Getting Started in Ladakhi is an indispensable guide for every traveller who visits our land as friends of Ladakh, more than just a tourist.

As a phrase book it gives you not only the commonly used vocabulary and phrases for different situation in the market, in villages and on treks, etc, but goes a step further to guide you in the dos ad don’ts of Ladakhi culture and manners.

As a beginner’s language book it presents the alphabet, grammar and pronunciation in an easy manner, avoiding complicated technical terms. Ladakhi script is used alongside English, which helps in situation where your pronunciation is not understood.

Finally, it serves to bring you closer to Ladakhis and facilitates interaction, without which your visit to Ladakh would be little more than a visit to a museum or a zoo.

Source : Reach Ladakh

En attendant, voici un « Petit lexique Ladakhi », trouvé sur le site de Roland Ghigny.

Read Full Post »

ISECUn article et une petite brochure utiles à lire :

For Visitors to Ladakh
Quelques directives pour les voyageurs se rendant au Ladakh

Source : International Society for Ecology and Culture – The Ladakh Project

Read Full Post »

Le mardi 4 septembre 07, Françoise Dupuis, Catherine Mayer, Viviane Nicolay, Colette Vanandruel, Yves Hamaide , Manu Kodeck et Philippe Pigeolet s’envoleront pour l’ Inde du Nord, au Ladakh et le Zanskar.

Après quelques jours d’acclimatation à Leh (3 600 m), la bande des sept belges commencera un trekking de Lamayuru à Padum.

[Lire la suite]

Dernière formalité : le visa touristique pour l’Inde

– remplir le formulaire de demande de visa et y attacher deux photos d’identité;
– remettre votre passeport et le formulaire au guichet de l’ambassade de l’Inde, Chaussée de Vleurgat 217 à 1050 Bruxelles (entre 9h30 et 12H00).
File d’attente possible, patience !
– prix : 50 €
– quelques jours après, retirer votre passeport avec le visa à l’ambassade, uniquement entre 17h et 17h30′

Un rappel des contraintes

Nous pouvons voyager avec un bagage de soute de 20 kg et un bagage de cabine de 9 kg.
Si jusqu’à présent des dépassements étaient tolérés, actuellement ces règles sont parfois strictement appliquées.
Il est donc important de respecter ces poids maxi et tout excédant (s’il est accepté) sera à votre charge.

Nouvelles règles de sécurité de l’UE dans les aéroports

QU’Y A-T-IL DE NOUVEAU ?

Pendant que vous faites vos bagages

Vous êtes uniquement autorisé à emporter de petites quantités de liquides dans votre bagage à main. Ces liquides doivent se trouver dans des contenants individuels d’une capacité de 100 millilitres chacun. Vous devez mettre ces contenants dans un sac en plastique transparent et rescellable mesurant approximativement 20 x 20 cm .

À l’aéroport

Afin d’aider les agents de sûreté à trouver les liquides, vous devez :

– présenter tous les liquides que vous transportez aux agents de sûreté des points de contrôle de sécurité ;
– sortir de votre bagage à main, les ordinateurs portables et tout autre appareil électrique de grande taille. Ils seront contrôlés séparément pendant que vous serez vous-même contrôlé.

Sont compris sous le terme « liquide » :

– le contenu des contenants sous pression, y compris les mousses à raser et autres mousses
– l’eau et les autres boissons, les soupes, sirops et déodorants
– les crèmes, lotions et huiles
– les pâtes, y compris les dentifrices
– les parfums
– les mélanges solide-liquide
– les sprays ou brumisateurs
– le mascara
– les gels, y compris les gels pour cheveux et les gels douche
– tout autre objet de consistance identique

QU’EST-CE QUI NE CHANGE PAS ?

Vous pouvez toujours :

– mettre des liquides dans les valises (le bagage de soute) que vous enregistrez (les nouvelles règles ne touchent que les bagages à main) ;
– transporter dans votre bagage à main, les médicaments et les aliments dont vous avez besoin pendant le vol, tels que la nourriture pour bébé. Vous serez peut-être appelé à fournir des preuves de leur nécessité ;
– acheter des liquides tels que des boissons et des parfums, soit dans un aéroport de l’UE lorsque vous vous trouvez au-delà de l’endroit où vous montrez votre carte d’embarquement, soit à bord d’un avion d’une compagnie aérienne de l’UE. S’ils sont vendus dans un sac spécial scellé, n’ouvrez pas celui-ci avant d’avoir été contrôlé ; dans le cas contraire, il est possible que le contenu soit confisqué au point de contrôle. (Si vous effectuez un transfert à un aéroport de l’UE, n’ouvrez pas le sac avant d’être contrôlé à votre aéroport de transfert, ou au tout dernier aéroport si vous êtes transféré plus d’une fois).

Nouvelles règles de sécurité dans les aéroports (format PDF)

Read Full Post »

aaz.jpgConférence Isabelle Riaboff.
Ethnologue spécialiste du Zanskar.

Il est de bon ton de présenter le Zanskar contemporain dans les médias, les agences de voyages… comme un pays totalement isolé géographiquement, sans contact avec l’extérieur et qui serait resté jusqu’ici hors du temps, de l’histoire, inaltéré, authentique.
Image d’Epinal d’un pays vivant en autarcie.
Cette image est fausse tant aujourd’hui que par le passé. Cela étant, il est vrai que les changements s’accélèrent aujourd’hui où le maître mot qui est désormais sur toutes les bouches est celui de « gyurtchès » transformations. Nous allons donc explorer les grands changements qui ont marqué le Zanskar au fil des décennies, en matière politique et sociale, ainsi que sur les plans matériel et économique.

[Lire la suite]

– Introduction
– Panorama politique et sociétal
– Seconde moitié du XXe siècle : émergence d’une nouvelle donne économique
– Transformations sociales
– Transformations religieuses
– Le Zanskar et l’ouverture sur le monde

Source : Extrait de Lettres du Zanskar, Bulletin d’information de l’association AAZ – Juin 2007 n°30.

En savoir plus (parcourir aussi la rubrique magazine) :

Le Ladakh du futur
Un article de Jérôme Saglio, paru dans Grands Reportages n° 298 – novembre 2006 – Himalaya: Royaumes oubliés

Les enjeux du tourisme au Ladakh : un succès embarrassant
Une enquête de Stéphanie Thizy, paru dans Roadbook vol.1 Himalaya – septembre 2006

Read Full Post »

Srinagar, June 25, 2007 :

All the un-electrified villages and hamlets of Leh and Kargil districts would be electrified under Rajiv Gandhi Gramen Vidyutikarn Yojana (RGGVY) and APDRP schemes by 2009 for which the projects stand already sanctioned.

This was stated by the Minister for Power Nawang Rigzin Jora while interacting with deputations from Kargil and Drass areas here today.

Prominent among the deputations were Executive Councilor Nasseer Munshi, Congress leader from Drass Mohammad Yaseen, Abdul Wahab and Talib.

The Minister said that during the recent visit of Union Power Minister Sushil Kumar Shinde and Union Power Secretary Rajdhan, he discussed various issues regarding power scenario in the State. To strengthen the transmission and distribution system in Leh and Kargil the liberal funding has been made by the Central Government, he added.

Expressing satisfaction over pace of work on Chhuttak and Nimoo- Bazgo Hydel Project’s, the Minister said that the projects would be commissioned as per schedule. He said that these two mega projects of Ladakh region were taken up as a special case in view of the keen interest shown by UPA Chairperson and Congress President Sonia Gandhi, Prime Minister Dr. Manmohan Singh and Chief Minister Ghulam Nabi Azad.

The deputationists projected a charter of demands and requested for creation of requisite number of staff for Marpochu, Haftal, Igoo Martselang, Bazgo, Hunder hydel projects so that the benefits percolate to the people of the areas expeditiously.
Résumé :

Tous les villages et hameaux non électrifiés des districts de Leh et de Kargil seront électrifiés d’ici 2009. Les projets sont déjà approuvés.

Source : Daily Excelsior

Read Full Post »